La Prise de Parole en Public : Ne cherchez plus à avoir confiance !

Ne cherchez plus à avoir confiance. Prenez la parole.

Lorsque l’on cherche à avoir confiance, on s’agrippe mentalement et l’on réactive le manque de confiance pour en arriver finalement au résultat inverse de celui que l’on visait.

On ne peut pas « vouloir avoir confiance ». On ne peut pas « vouloir lâcher-prise ».

Cela correspond à enclencher un système de contrôle – la volonté – sur des ressentis.

La seule manière d’atteindre un état de confiance est de vivre physiquement l’expérience tant redoutée, de tout son corps. L’organisme va s’habituer à la sensation d’abord désagréable puis un peu plus familière. Quand je dis l’organisme, je pense à tout l’organisme : les os, les muscles, les organes, les tissus etc. Un ressenti de confiance est par définition un ressenti physique. On le sent dans son corps.

Ce n’est pas un concept mental.

La prise de confiance vient du fait que l’on agit une première fois et qu’après on puisse ressentir que, puisqu’on l’a fait une première fois, on peut le refaire. L’image qui me vient est celle du film plastique qui nous empêche d’avancer. En avançant dans le film, on finit par le percer et on atteint un deuxième film plastique. On continue à pousser un peu, on perce le deuxième film plastique mais cette fois, c’est un peu plus facile. Et ainsi de suite.

Pour la prise de parole en public, c’est pareil.

C’est parce que l’on commencera à prendre la parole une première fois, que la confiance viendra un peu. On recommencera et on gagnera un nouveau cran de confiance. Et ainsi de suite.

En exposant tout son être à la prise de parole on le soumet à une expérience organique qui nous fait grandir sans que nous ayons à le contrôler. Ce n’est pas toujours très agréable, loin de là. Mais c’est ainsi.

On ne grandit vraiment que dans l’épreuve.

Recevoir les billets chez moi