La Prise de Parole en Public : Croyez-vous en vos Propres Discours ?

Le startuper qui veut faire le meilleur pitch possible applique la règle de Apple : Think different.

Penser différemment.

Mais puisque tous les startuper font cela, ils font tous pareil.

Ils n’y croient pas vraiment. Ils appliquent juste une formule.

Le coach qui parle d’intelligence émotionnelle est-il lui-même à l’aise avec sa colère, sa joie ou sa frustration ?

Les experts de la bienveillance au travail font de leur mieux : Ils invitent les managers à être bienveillants avec leurs collaborateurs.

Très bien.

Mais les managers sont-ils d’abord bienveillants avec eux-mêmes ?

Les experts de la bienveillance sont-ils eux-mêmes bienveillants avec eux-mêmes ?

Beaucoup prennent la parole, beaucoup savent parler, mais ils ne croient pas en leur propre discours.

Ils répètent juste un discours qu’ils entendent et qui ne leur appartient pas.

Tous les discours très tendance en sont victime : le bonheur, l’écologie etc.

Plus c’est tendance, plus c’est porteur.

Ca du bien à l’ego, à la notoriété et surtout à la conscience.

Cela donne un rôle.

Personnellement, je donne plus de crédit à un bénévole de la Croix Rouge ou des Restos du Coeur, que l’on entend jamais, qu’à un orateur qui vient se faire du bien en parlant de « Retour aux vraies valeurs » ou du « Collectif ».

Si nous nous contentions de parler des choses auxquelles nous avons participé ou que nous avons créées, nous passerions moins pour des donneurs de leçons, il y aurait bien moins de bruit et surtout, nous serions bien plus crédibles à chaque prise de parole.

Croire en son discours, c’est avant-tout avoir vécu le contenu de son discours.

La conférence

Recevoir les billets chez moi